Émissions De Méthane

La réduction des émissions de méthane est le moyen le plus rapide dont nous disposons pour ralentir immédiatement le rythme du réchauffement climatique, même si nous décarbonisons nos systèmes énergétiques. C'est une opportunité que nous ne pouvons pas nous permettre de manquer.

pipes

La réduction des émissions de méthane est essentielle, non seulement à l'échelle nationale, mais également à l'échelle mondiale - où l'Europe à un rôle moteur à jouer.

Pourquoi le moment est venu pour le méthane?

Dry and cracked riverbed

Les effets du climat sur l'homme et la nature s'aggravent aux quatre coins du globe. En ralentissant le rythme sans précédent du réchauffement actuel, nous pouvons éviter les risques climatiques les plus graves, notamment les pertes de récoltes, les incendies de forêt, les conditions météorologiques extrêmes et l'élévation du niveau des mers. Mais le temps presse. Nous avons besoin de solutions rapides.

Agir dès maintenant pour réduire les émissions de méthane aura des effets bénéfiques immédiats que la réduction de dioxyde de carbone ne peut apporter à elle seule.

Le méthane a un pouvoir de réchauffement plus de 80 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone pendant les 20 premières années de sa présence dans l'atmosphère, et ses concentrations atmosphériques augmentent plus rapidement aujourd'hui qu'à tout autre moment depuis les années 1980.

Au moins 25 % du réchauffement actuel est dû au méthane produit par les activités humaines.

Il existe aujourd'hui des solutions faciles à mettre en œuvre pour réduire le méthane. Certaines des solutions les plus rapides à mettre en œuvre et les moins coûteuses se trouvent dans le secteur des combustibles fossiles.

Le rôle de l'Europe

En tant que premier importateur mondial de gaz naturel, l'Europe a une opportunité unique pour définir les normes en matière d'atténuation du méthane et pour réduire les émissions non seulement en Europe, mais aussi dans le monde entier.

L'Union européenne l'a reconnue en jouant un rôle moteur en signant l'Engagement mondial pour le méthane, avec plus de 100 pays. Cet engagement vise à réduire les émissions de méthane de 30 % d'ici 2030.

Pour tenir cet engagement et atteindre ses propres objectifs climatiques à l'horizon 2030, l'UE a récemment proposé une législation visant à réduire les émissions de méthane dans le secteur énergétique. 

Le règlement européen sur le méthane, en cours d’examen, pourra atteindre ses objectifs, en renforçant l'action dans 4 domaines clés.

Methane Emissions

Quatre étapes pour résoudre le problème des émissions de méthane

1. Renforcer la surveillance et les rapports de suivi

L'Europe doit utiliser les nouvelles technologies numériques à sa disposition pour surveiller les émissions de méthane en se fondant sur des mesures directes à l'intérieur et à l'extérieur de ses frontières et en s'alignant sur les standards du Partenariat pétrole et gaz relatif au méthane

Les nouvelles technologies, telles que le satellite avancé de suivi du méthane, MethaneSAT, ouvriront une nouvelle ère de rapports visant à accroître la transparence et à renforcer la responsabilité climatique.

2. Colmater les fuites

La majeure partie des émissions de méthane provenant du pétrole et du gaz provient de fuites persistantes. Pour colmater ces fuites, l'Europe doit appliquer des exigences de détection et de réparation des fuites conformes aux meilleures pratiques internationales, avec une fréquence suffisante pour détecter toutes les fuites, y compris les super émetteurs aléatoires et imprévisibles.

Satellite

3. Mettre fin au torchage et à l’évacuation dans l’atmosphère

Le torchage de routine (« flaring ») et l'évacuation (« venting ») dans l'atmosphère sont des pratiques nocives qui consistent à brûler ou à libérer du méthane dans l'atmosphère. 

La capture des milliards de mètres cubes de gaz naturel gaspillés par ces pratiques peut également contribuer à réduire la dépendance vis-à-vis du pétrole et du gaz russe.

4. Limiter les émissions de méthane dans les importations de gaz

L'empreinte extérieure de l'Europe en matière d'émissions de méthane est jusqu'à 8 fois plus importante que son empreinte domestique, de sorte que tout plan qui ne s'attaque pas aux importations est limité. 

Les décideurs politiques devraient introduire un objectif contraignant d'intensité de méthane proche de zéro pour les émissions de méthane produites lors de l'extraction et du transport du gaz naturel.

Oil rig